4e Mur : les jeunes, les arts et la justice

La Fondation Michaëlle Jean (FMJ), le Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse et Youth Art Connection (YAC) ont l’immense plaisir de lancer la deuxième édition de leur initiative Les jeunes, les arts et la justice. Le projet invite des jeunes de 15 à 30 ans à créer au Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse une exposition médiatisée. Elle portera sur la justice du point de vue de l’héritage des pensionnats indiens, de la surreprésentation des jeunes Autochtones et des jeunes Afro-Canadiens dans le système de justice pénale, de la violence dans les relations intimes et de l’intimidation des jeunes LGBTQ.

Le 7 mai 2016, la deuxième édition de l’exposition du 4e Mur : les jeunes, les arts et la justice ouvrira ses portes au public en partenariat avec la Fondation Michaëlle Jean, le Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse et Youth Art Connection. Elle se terminera le 19 juin 2016.  

L’exposition servira de point de départ à un forum public où des jeunes défavorisés travailleront avec divers intervenants pour élaborer un plan d’action provincial offrant des solutions concrètes aux problèmes soulevés par les œuvres. En 2017, un fonds spécial sera créé pour aider les jeunes et les organismes communautaires locaux à mettre en œuvre le plan d’action sur trois ans. 

 

Les jeunes, les arts et la justice en action

Dans sa troisième année, ce projet novateur a déjà vu des centaines de jeunes utiliser les arts pour sensibiliser à la justice réparatrice, à la sécurité publique, à la réinsertion et à l’incarcération. Grâce à une généreuse subvention du Groupe Banque TD et de Fred et Elizabeth Fountain, une exposition a été présentée au Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse, en partenariat avec la Fondation Michaëlle Jean, de septembre 2014 à janvier 2015, ce qui a permis à plus de 15 000 Canadiennes et Canadiens de découvrir la perspective unique des jeunes sur la justice et la réconciliation.

Un triptyque sur la justice et la solidarité créé dans le cadre d’un projet de sensibilisation communautaire par les arts a ensuite été exposé au Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse de l’été 2015 au printemps 2016. Des jeunes de l’école secondaire de premier cycle de Herring Cove, de l’école intermédiaire Madeline Symonds, de l’école Oxford, de l’école secondaire J.L. Ilsley, de Halifax-Ouest, du Phoenix Youth Program et du programme IWK Choices ont participé à ce projet artistique. Le partenariat réunissait la Fondation Michaëlle Jean, le Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse et le Conseil scolaire régional d’Halifax, des fonds supplémentaires venant d’ArtsExpress (Youth on the Radar) et du programme Lighthouses Grants du ministère de la Justice.

À propos des programmes de la Fondation Michaëlle Jean visant à donner aux arts un impact collectif

La Fondation Michaëlle Jean permet à des milliers de jeunes de milieux défavorisés d’utiliser leur créativité pour mener des stratégies durables qui transforment des vies et dynamisent des collectivités. Dans le cadre de notre programme du 4e Mur : Rendre l’invisible visible, des expositions médiatisées présentant de jeunes artistes venus de collectivités défavorisées servent de catalyseurs pour aider des jeunes à mobiliser des intervenants et le public en général sur des questions importantes pour eux. Ensuite, dans le cadre du Programme d’action jeunesse communautaire, la Fondation Michaëlle Jean soutient des organismes de jeunes pendant trois ans dans les réponses qu’ils apportent aux questions soulevées dans chaque exposition en élaborant et en mettant en œuvre des plans d’action. Chaque plan est conçu et réalisé en collaboration par et pour des jeunes travaillant avec des artistes, des représentants des gouvernements, des chefs d’entreprise, des universitaires, des organismes chargés de l’application de la loi, des organismes de services sociaux et sanitaires, des juristes, des associations de quartier, etc. Pour savoir comment participer, consultez le www.fmjf.ca.